Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Plantons le Paysage

Plantons le Paysage

A partir du mois de novembre, commence la meilleure saison pour les plantations, qui se terminera au mois de mars, hors période de gel et de neige. C’est le moment de planter... une haie, pour que les arbres et arbustes installent leurs racines et s’ancrent dans le sol tranquillement avant le réveil du printemps.

Au-delà d’être une simple clôture végétale pour se protéger d’un vis-à-vis, dans votre jardin la haie joue de multiples rôles : isoler du vent, délimiter votre parcelle, abriter et offrir de la nourriture à une petite faune locale (oiseaux, papillons et autres insectes), embellir le paysage de votre quartier ou de votre rue.

Quelles essences choisir ?

La richesse de la haie tient à sa composition. Notre région propose une palette très riche de végétaux, adaptés au climat, aux types de sol et à la faune. En choisissant, ces essences locales, 3 ou 4 différentes, votre haie contribuera :

  • A la préservation de la biodiversité :

Elle permet à la faune de réaliser son cycle biologique en étant utile par exemple à la nidification des oiseaux, à l’alimentation des insectes ou encore en constituant un refuge pour les mammifères. En mélangeant 3 ou 4 variétés avec des périodes de floraison et de fructification différentes, votre haie peut devenir ainsi une niche écologique très riche et ce tout au long de l’année. 20 m de haies d’essences locales diverses peuvent abriter jusqu’à cent espèces d’animaux.

De plus, ces plantes locales exigent peu de soins, de traitements et d’engrais.

  • A la qualité des paysages :

En aménageant ses limites (ou bordures) de parcelle, chacun de nous contribue à construire le paysage partagé par tous ou chacun de nous participe à la formation du paysage. 

Choisir des essences locales, c’est tout d’abord respecter l’identité d’une région et préserver les caractéristiques des différents paysages du territoire.

Même si de nombreuses plantes ont traversé les océans pour agrémenter les parcs historiques et font partie de notre patrimoine, les essences exotiques ou montagnardes peuvent aussi rompre l’harmonie de nos paysages identitaires.

Évitons le "béton vert" !

Les rues de nos bourgs ont souvent des allures très semblables, dues à l’utilisation massive d’un petit nombre de végétaux pour les haies. Il s’agit de thuyas, cyprès ou autres lauriers.

Ces essences constituent des haies épaisses et opaques toute l’année, ce qui répond au besoin d’intimité des habitants.

Mais, en plus de participer à l’uniformisation et à la monotonie des paysages, de ne pas répondre aux besoins de la petite faune des jardins, ce ne sont pas des plantes originaires de nos régions, ce qui les rend très sensibles à leur environnement : toxines émises par les racines de leurs voisins, sensibilité exacerbée aux maladies (dont la propagation est rapide à cause de leur forte densité dans un espace réduit), ... Tout ceci provoque leur dépérissement et, à terme, leur mort. Ils jouent mal leur rôle de brise-vent et acidifient le sol, ce qui est négatif pour leur survie et pour celle des plantes environnantes. De plus, elles nécessitent un entretien fastidieux puisque les thuyas et cyprès sont des arbres taillés artificiellement en haie.

Profitez de -10% sur les végétaux prescrits par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse !

Afin de préserver la qualité des paysages du territoire, le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse s’associe aux jardineries et pépinières afin de proposer des variétés locales d’arbres et d’arbustes à planter dans vos jardins.  Les professionnels partenaires seront à votre disposition pour vous conseiller et vous proposer des plants adaptés à vos terrains. Ils vous offrent une remise de 10 % sur les variétés dans la limite des stocks disponibles.

Suivre le lien pour : Télécharger le descriptif complet, le bon de réduction et la liste des végétaux

Partager cette page